Nos chantiers sont en sommeil !

Pas nos petits neurones. Ce temps d’arrêt, nous le mettons au profit de nos réflexions sur ce que devra être l’habitat des jeunes. Ce confinement nous incline à penser l’espace différemment, avec des positions plus statiques, plus longues dans les lieux, l’usage plus fréquent, plus long des différentes fonctions du logement.

Notre structure MECEN’ART est plus sollicitée, chacun dispose de temps gagné (au moins un aspect tautologique de cette crise) sur ses fonctions habituelles notamment en trajets dans les transports. On peut être plus réceptif à l’art que d’habitudes.

Distraire utilement, aider comme on peut non pas à passer le temps : trop passif, mais à en profiter pour se cultiver, s’instruire, développer notre sensibilité et notre réceptivité à l’art, avec simplicité.

Nous allons développer le dialogue via internet, substituer au street art, mode d’expression si novateur et tellement universel, l’échange créatif porté par les réseaux (enfin) sociaux et par toute la palette d’outils que le numérique met à notre portée.

Comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, nous allons avec notre réseau SOCIABLE mettre à contribution les jeunes habitants de la Résidence Jules Verne à Levallois, pour commencer à tisser cette toile qui se veut – sans prétention- artistique. Nous allons leur demander de déposer sur notre site habitat-junior.com photos, remarques, dessins ou nouvelles dont le sens principal est de créer un lien dans cette période d’isolement.

Une rubrique spécifique a été créée sur notre site pour favoriser cet échange. Un jury composé de quatre membres de notre laboratoire OPEN LAB récompensera les contributions les plus altruistes, les plus sensibles au spleen que légitimement certains peuvent ressentir.

C’est un autre chantier que nous ouvrons !