Raison garder ? Raison reprendre

Pourra-t-on reprendre langue, dans nos métiers d’entrepreneurs, comme on reprend son souffle – c’est-à-dire, nous adresser à nouveau la parole, relancer la réflexion et la discussion, et tout cela, dans un but qui ne sera pas seulement économique, qui ne sera pas seulement la tentative de remonter « en V » plutôt qu’en « U » comme on l’entend dans nos milieux ?
Pourra-t-on reprendre le chemin du travail, de l’atelier, du worshop, de l’espace modulable, de quelque façon qu’on le nomme, sans qu’il soit seulement question de distanciation sociale et de mesures-barrières ?